Amsterdam et Utrecht selon Simon Reinik

 

Voyages d’Affaires avril 2018

Simon Reinink Photo : Emmely Siebrecht

Simon Reinink Photo : Emmely Siebrecht

Simon Reinink est le directeur du Royal Concertgebouw d’Amsterdam, salle qui accueille, depuis 1888, d’un des orchestres les plus prestigieux au monde.

 

Il va sans dire qu’une visite à Amsterdam serait incomplète sans un concert au Royal Concertgebouw. Nous en programmons plus de 700 par an, avec les solistes parmi les plus acclamés, il serait donc impossible de ne pas trouver un programme à son goût. Et il faut absolument découvrir l’orchestre mais aussi l’acoustique exceptionnelle du bâtiment. Situé sur le Museumplein, il fait face, entre autres, au musée Van Gogh et au Rijksmuseum. Mais pour éviter les foules qui se pressent devant La Ronde Nuit ou La Laitière, je recommande vivement un endroit plus préservé, le musée Van Loon. Il s’agit d’une maison patricienne du XVIIe siècle, l’une de ces fameuses « Canal houses », calme, luxueuse, spacieuse, qui nous plonge dans le raffinement d’autrefois. Et l’on ne devinerait pas que derrière la façade imposante se cache un surprenant jardin. Non loin de là, j’aime déjeuner à Breda, un restaurant situé lui aussi face à un canal, où l’on goûte une cuisine internationale inspirée de Breda, la ville du sud des Pays-Bas. C’est un lieu élégant mais non formel, qui se prête parfaitement à un repas d’affaires. On peut aussi opter pour Incanto, un excellent Italien du cœur d’Amsterdam, ou préférer un autre Italien, Assaggi, dans le quartier un peu bohème de Jordaan, avec une magnifique vue sur la Westerkerk, une église de l’Age d’Or hollandais.

Lorsqu’on se trouve dans ce quartier, on peut marcher jusqu’à la gare Centrale pour prendre le ferry qui mène au Eye Filmmuseum, l’un des nouveaux bâtiments emblématiques d’Amsterdam, sorte de vaisseau blanc posé sur l’eau, conçu par le cabinet d’architectes autrichien Delugan-Meissl. C’est une façon de quitter un peu la ville. Mais à qui aurait plus de temps, je conseille de louer un vélo et de faire le « De Ronde Hoep » et de partir à la découverte des polders qui entourent Amsterdam. Mais on peut aussi explorer des quartiers un peu moins centraux, comme le quartier Ouest. C’est là que se trouve De Hallen, un ancien dépôt de trams construit entre 1902 et 1928, entièrement réhabilité, qui accueille aujourd’hui une bibliothèque, un cinéma, des boutiques et surtout un grand hall consacré à la gastronomie, avec des stands de tous horizons, pour manger péruvien, batave, sucré, pimenté etc… Pour ramener un petit cadeau typiquement amstellodamois ? Pourquoi ne pas passer par le Bloemenmarkt, le marché aux fleurs qui existe depuis 1862 ? Bien sûr, l’endroit est devenu touristique et on ne trouve plus beaucoup de fleurs coupées mais des de graines et des oignons de tulipes de toutes les couleurs. Personnellement, j’adore flâner au ZuiderMRKT, le samedi matin. C’est un petit marché de quartier, situé juste derrière le Concertgebouw. On y trouve des fleurs, des légumes bio mais aussi du fromage hollandais, facile à ramener dans ses bagages en raison de l’enveloppe rigide et cirée. Aux beaux jours, on s’assoit pour un petit café au milieu des passants et l’on s’imprègne de la vie quotidienne du quartier.

A Utrecht, lorsqu’il m’arrive d’y aller, je ne manque jamais de faire mon exercice favori : grimper les 465 marches qui mènent au clocher, le plus haut des Pays-Bas. La vue est spectaculaire, et j’aime aussi déambuler dans les jardins du cloître. Pour se récompenser de l’effort, on peut aller faire un tour à Eetwinkel Dado, un magasin gourmet où l’on déniche toutes sortes de desserts, de tapas, de vins, de fromages. C’est agréable si l’on veut faire une pause gourmande au Wilhelminapark, juste à côté. Mais lorsque j’ai un repas d’affaires, je suis un fidèle du très beau restaurant Podium, qui donne sur un magnifique jardin. Le chef, Leon Mazairac, a fait ses classes à Paris, chez Ducasse et au Pré Catelan. Sa cuisine est d’une grande délicatesse, aussi plaisante à regarder qu’à déguster. Avec beaucoup de fruits de mer et quelques accents japonisants. Un vrai régal.

 

> AMSTERDAM
 ROYAL CONCERTGEBOUW  Concertgebouwplein 10 • Tél. : +31 20 671 83 45 • Email : contact@concertgebouw.nl • Internet : www.concertgebouw.nl
MUSEUM VAN LOON Keizersgracht 672 • Tél. : +31 20 624 52 55 • Email : info@museumvanloon.nl • Internet : www.museumvanloon.nl
BREDA Singel 210 • Tél. : +31 20 622 52 33 • Email : info@breda-amsterdam.com • Internet : www.breda-amsterdam.com/en/
INCANTO Amstel 2 • Tél. : +31 20 42 336 81 • Email : info@restaurant-incanto.nl • Internet : www.restaurant-incanto.nl/nl
ASSAGI Tweede Egelantiersdwarsstraat 6 • Tél. : +31 20 420 55 89 • Email : assaggi@hotmail.com • Internet : www.assaggi.nl
EYE FILMMUSEUM IJpromenade 1 • Tél. : +31 20 589 14 00 • Email : info@eyefilm.nl • Internet : www.eyefilm.nl
 DE HALLEN Hannie Dankbaarpassage 47 • Tél. : +31 20 705 81 64 • Email : info@dehallen-amsterdam.nl • Internet : dehallen-amsterdam.nl
ZUIDER MRKT Jacob Obrechtstraat, Johannes Verhulststraat • FB : www.facebook.com/zuiderMRKT/
> UTRECHT
 LE DOM ET SES JARDINS – Domtoren & kloostertuin Domplein 21 • Tél. : +31 30 236 0010
EETWINKEL DADO Nachtegaalstraat 38 • Tél.: +31 30 230 08 60 • Email : info@dado.nl • Internet : www.dado.nl
PODIUM UNDER THE DOM TOWER 
Domstraat 4 • Tél. : +31 30 635 08 88 • Email : info@podiumonderdedom.nl • Internet : www.podiumonderdedom.nl

 

 

 

 

 

© Cécile Balavoine 2016